Question 2

2. Quelle différence y a-t-il entre handicap et handicap à l’emploi ?

En parlant de travailleurs handicapés, on pense surtout aux personnes en chaise roulante, aux aveugles ou aux handicapés mentaux. Le mot handicap doit toutefois être interprété dans le sens le plus large du terme. La dyslexie, les TDAH, les rhumatismes, les problèmes cardiaques… Tout cela entre en considération comme handicap. En Belgique, quelque 15 % de la population est en situation de handicap.

La description exacte de ce qu’est précisément un handicap à l’emploi diffère d’une région à l’autre. Tant la Flandre, que la Wallonie et Bruxelles ont leur propre définition.

Il existe en outre une différence entre un handicap et un handicap à l’emploi. La frontière est donc mince. Un handicap devient un handicap à l’emploi lorsqu’il empêche les gens de trouver ou de conserver un emploi. Comme on travaille avec des définitions qui sont déterminées par région, certaines personnes restent parfois sur la touche, par exemple les malades de longue durée ou les patients souffrant du VIH.

Quoi qu’il en soit, c’est aux travailleurs qu’il appartient de faire constater qu’ils sont en situation de handicap à l’emploi. Ils peuvent à cet effet s’adresser aux services régionaux (VDAB en Flandre, AWIPH en Wallonie ou PHARE à Bruxelles).

Lire les autres questions fréquentes

Retour à la page d’accueil Handicap à l’emploi

Co-Valent

Chargement

Veuillez patienter...