Mesures pour un afflux de personnes qualifiées

La mission de Co-valent ? Guider les élèves, les étudiants·es, les diplômés·es et les demandeurs·ses d’emploi vers notre secteur. Et ce, en abordant ces quatre thèmes.

1. Vieillissement de la population active

La moyenne d’âge des travailleurs·ses du secteur augmente. Ainsi, 20 % des travailleurs·ses de l’industrie chimique ont 55 ans ou plus, selon les chiffres du Conseil central de l’économie.


Via le Fonds démographie, les entreprises peuvent demander une aide financière pour garantir la faisabilité des emplois, y compris pour les travailleurs·ses plus âgés. Il est en outre utile d’investir dans des formations appropriées et des recyclages. Parce que l’apprentissage tout au long de la vie préserve la jeunesse de nos cerveaux.

2. Afflux limité de profils adaptés

Notre secteur requiert des compétences spécifiques. Trouver le profil idéal pour votre emploi n’est donc pas évident en période de pénurie de main-d’œuvre.

Pour stimuler l’afflux de profils adaptés, Co-valent collabore avec divers centres de compétences et s’engage dans des projets comme SIRA.

Ne manquez pas de consulter notre offre de formations gratuites. Celles-ci vous aideront à transmettre les compétences nécessaires aux candidats·es presque parfaits·es.

3. Afflux limité depuis les programmes d’études STEM

Les matières STEM dans l’enseignement secondaire et supérieur sont sous-exploitées. Pour répondre à la demande croissante de main-d’œuvre, trop peu de jeunes choisissent des filières qui les préparent à un emploi dans le secteur.

aptaskil, le centre de compétence organise des activités afin de susciter l’intérêt des élèves pour le monde des STEM.

Vous êtes enseignant·e? Ne manquez pas de consulter le Centre technique et pédagogique de votre région.

Vous pouvez en outre demander des affiches gratuites du tableau de Mendeleïev auprès de Co-valent. Envoyez-nous un e-mail avec le nom et l’adresse de l’école et le nombre d’affiches souhaitées.

4. Afflux limité de diplômés en STEM vers les emplois dans les STEM

Outre un afflux limité dans les domaines des STEM, l’afflux de diplômés·es STEM vers les emplois dans ces domaines est également problématique. Une étude menée par l’Autorité wallonne montre que 30% des diplômés·es STEM choisiraient un métier STEM ou poursuivraient des études différentes de leurs études suivies.

C’est pourquoi Co-valent encourage les entreprises à proposer des apprentissages dans le cadre des formations en alternance. L’apprentissage en alternance est un parcours d’apprentissage à part entière de l’enseignement secondaire ou supérieur et de l’enseignement destiné aux adultes. Les étudiants·es suivent des cours théoriques à l’école combinés avec une formation pratique sur le terrain. En Wallonie, il existe des baccalauréats et des masters proposés en alternance. D’ailleurs, certains évènements organisés par le secteur ont pour but de créer un lieu de rencontre entre les apprenants·es et les entreprises pour les stages.

L’étudiant termine sa formation avec succès ? L’entreprise bénéficie en retour d’un travailleur·se formé·e sur mesure.

Formez gratuitement vos collègues via Co-valent

Vous avez trouvé un·e candidat·e presque parfait pour votre emploi? Une formation peut répondre au besoin d’une compétence spécifique.

Découvrez l’offre gratuite de Co-valent.