Que doit contenir le plan de formation ?

Le plan de formation est un document papier ou électronique qui répertorie toutes les initiatives de formation de votre entreprise. Le principe a été créé pour assurer un suivi efficace des droits à la formation des travailleurs·ses. Tant les travailleurs·ses que les représentants·es des travailleurs·ses doivent donc avoir facilement accès au plan.

Le plan doit contenir ces éléments :

  • les coordonnées de l’entreprise
  • les objectifs organisationnels, la vision et la stratégie de l’entreprise
  • la vision en matière d’apprentissage et la politique de formation
  • les formations proposées, leur nature (formelle ou informelle) et leur objectif
  • la description du groupe cible pour chaque formation

Intégrez également les exigences du gouvernement fédéral dans votre plan de formation :

  • Quelles initiatives de formation prenez-vous pour renforcer les compétences des groupes à risque ? Pensez aux travailleurs·ses âgés·es, aux personnes dont la langue maternelle n’est pas celle de l’entreprise, aux travailleurs·ses issus·es de l’immigration ou aux travailleurs·ses handicapés·es
  • Quelles initiatives de formation prenez-vous pour éviter que des métiers comme celui d’opérateur·rice de procédés, de technicien·ne de laboratoire et de technicien·ne de maintenance ne deviennent eux aussi des métiers en pénurie au sein de votre organisation ?
  • Le plan de formation doit démontrer que les femmes bénéficient des mêmes possibilités de formation que les hommes.

SOS plan de formation Suivez la formation

Grâce à la formation gratuite de Co-valent, vous apprendrez à élaborer et à mettre en œuvre un plan de formation réfléchi.

Vision en matière d’apprentissage et politique de formation

Un plan de formation n’est utile que dans le cadre d’une solide politique de formation. Et cela nécessite un soutien à tous les niveaux.

  • La direction fait comprendre l’importance de l’apprentissage (continu) et mobilise les ressources nécessaires.
  • Le·la responsable RH propose une approche structurée et des outils de soutien.
  • Le·la responsable hiérarchique endosse le rôle de coach et suit les progrès du·de la travailleur·se.
  • Les travailleurs·ses ont accès au plan de formation ainsi qu’à l’offre de formation.

Dans les entreprises où règne une forte culture de l’apprentissage, les travailleurs·ses sont plus désireux·ses d’apprendre, mettent plus facilement en pratique les nouvelles connaissances et les collègues apprennent davantage les uns des autres. Votre entreprise prend des initiatives pour intégrer l’apprentissage dans la culture d’entreprise ? Mentionnez-les dans le plan de formation sous « Vision en matière d’apprentissage et politique de formation ».

Votre plan est prêt… Et maintenant ?

Chaque année, le conseil d’entreprise, la délégation syndicale ou les travailleurs·ses doivent organiser une concertation sur le nouveau plan de formation avant le 15 mars. Le plan doit être finalisé au plus tard le 31 mars. Il entre en vigueur un mois plus tard.


En principe, le·la responsable des formations doit envoyer le plan par e-mail au fonctionnaire compétent. Étant donné qu’aucun fonctionnaire n’a encore été nommé, les entreprises doivent pour l’instant conserver elles-mêmes le plan.

Soutien à vos initiatives de formation

Co-valent soutient les employeurs·ses qui s’engagent à développer les compétences de leurs travailleurs·ses. Et ce, via des formations gratuites et des interventions financières pour vos propres initiatives de formation.